Système provinciaux d'évaluation et de reconnaissance des acquis (ÉRDA) de l’Ontario

Le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle ainsi que leurs partenaires en formation s’engagent à travailler ensemble afin de maintenir et d’étendre un système d’apprentissage consacré au développement de la meilleure main-d’œuvre possible.

L’Ordre des métiers de l’Ontario est l’organisme de réglementation pour les métiers et l’apprentissage régi par la Loi de 2009 sur l’Ordre des métiers de l’Ontario et l’apprentissage.

Le personnel du Ministère peut effectuer un examen des acquis (ÉRDA) afin de déterminer si un demandeur inscrit à un programme d’apprentissage ou un apprenti peut être exempté d’une partie ou de la totalité des exigences de formation magistrale (les normes des programmes et les résultats de la formation) du programme d’apprentissage d’un métier.

Dans les cas où la formation magistrale est requise, l’expérience acquise en cours d’emploi ne peut être utilisée comme motif d’exemption.

Les demandeurs peuvent être dispensés d’une partie ou de la totalité de la formation technique d’un programme d’apprentissage, en matière de niveaux ou de sujets obligatoires, en fournissant, à des fins d’évaluation, un document de référence (p. ex. la preuve d’une formation magistrale antérieure ou de l’achèvement d’un programme) tel que :

Renoncer à l’exemption

Si une personne réussit un examen d’exemption lors d’une formation technique, mais qu’elle décide de renoncer à cette exemption, et de réaliser le niveau, elle doit s’inscrire à tous les sujets obligatoires du niveau, et les réussir.

Les programmes suivants sont jugés équivalents aux exigences de formation magistrale pour certains métiers.

Programme apprentissage-diplôme (PAD)

  1. Puisque les exigences d’une formation magistrale d’un PAD approuvé par le Ministère comprennent les normes des programmes pour la formation en apprentissage des métiers pertinents, les diplômés qui suivent le même programme que ceux du PAD (ces étudiants sont communément appelés des « côte à côte » [side-by-sides]) sont exemptés de toute formation technique pour les métiers pertinents.
  2. Les demandeurs ayant réussi l’équivalent du PAD pour un ou plusieurs niveaux des normes du programme d’apprentissage peuvent être dispensés de ces niveaux de formation technique. Les demandeurs admissibles comprennent
    1. les participants au PAD qui ne seront pas diplômés de ce programme,
    2. les étudiants détenant un diplôme postsecondaire qui s’inscrivent en tant qu’apprentis et qui réalisent un niveau de formation magistrale en salle de classe avec leurs homologues autorisés du PAD, et
    3. les apprentis inscrits individuellement qui réalisent un niveau de formation magistrale en classe avec leurs homologues autorisés du PAD.
  3. Les équivalences du PAD sont rétroactives à partir des cours qui ont débuté le 1er septembre 2009.

Programme de coiffure de 1 500 heures dans un collège privé d’enseignement professionnel

Les diplômés d’un programme de coiffure autorisé de 1 500 heures, basé sur les normes du programme d’apprentissage pour le métier de coiffeur et offert dans un collège privé d’enseignement professionnel inscrit en vertu de la Loi de 2005 sur les collèges privés d’enseignement professionnel, peuvent être exemptés des deux niveaux de formation technique pour un apprentissage de coiffure.

Les demandeurs qui ont participé à un programme de coiffure dans un collège privé d’enseignement professionnel tel que décrit ci-dessus, mais qui ne l’ont pas terminé, doivent passer l’examen d’exemption pour chaque niveau dont ils souhaitent être exemptés.

Programme de coiffure de 1 500 heures menant à un diplôme d’études collégiales de l’Ontario dans un collège d’arts appliqués et de technologie

  1. Puisque les résultats de formations ont été harmonisés pour es programmes d’apprentissage, de collèges privés d’enseignement professionnel et d’arts appliqués et de technologie, les étudiants recevant un diplôme d’études collégiales de l’Ontario n’auront plus à passer les examens d’exemption.
  2. Les diplômés d’un programme postsecondaire de coiffure qui mène à un diplôme d’études collégiales de l’Ontario peuvent être exemptés des deux niveaux de formation technique pour le métier de coiffeur.

Les demandeurs qui ont participé à un programme de coiffure postsecondaire standard, mais qui ne l’ont pas terminé – c’est‑à‑dire qui n’ont pas obtenu de diplôme d’études collégiales de l’Ontario tel que décrit ci-dessus ou qui n’ont pas achevé les 1 500 heures de formation requises – doivent passer l’examen d’exemption de chaque niveau duquel ils souhaitent être exemptés.

Note : On exige une copie du diplôme d’études collégiales de l’Ontario ainsi qu’un relevé de notes, afin d’attester que les 1 500 heures de formation ont été accomplies dans un programme de coiffure standard.

Programme de gestion culinaire dans un collège privé d’enseignement professionnel d’une durée de deux ans

Certains collèges privés d’enseignement professionnel proposent des programmes de gestion culinaire d’une durée de deux ans, tout en étant des organismes de formation autorisés d’apprentissage provincial en gestion culinaire (415A). Les diplômés de ces collèges peuvent se faire créditer les deux niveaux d’apprentissage technique pour le métier de cuisinier. Les demandeurs qui s’étaient inscrits à un programme de gestion culinaire, mais qui ne l’ont pas achevé, doivent passer un examen d’exemption pour  chaque niveau dont ils souhaitent être exemptés.

Titulaires d’un certificat de monteur d'installations au gaz 3 (G3) émis par la CNTS

Les titulaires d’un certificat d’aptitude professionnelle en installations au gaz 3 (G3), émis par la Commission des normes techniques et de la sécurité (CNTS), peuvent se faire exempter du premier niveau de formation technique s’ils sont inscrits au programme d’apprentissage pour le métier de monteur d’installations au gaz (636G).

Programmes de préapprentissage, Formation des femmes aux métiers spécialisés (WIST)

Certains établissements d’enseignement proposent des programmes de préapprentissage WIST tout en étant des organismes de formation autorisés d’apprentissage provincial dans un métier spécialisé. Les diplômés du programme peuvent se faire exempter du premier niveau de formation technique de leur métier

Les certificats d’équivalences scolaires émis par le Ministère avant le 31 décembre 2009 ne sont pas valables.

Date de modification :